Les bénéficiaires

Le secteur que nous appuyons est celui de l’Aide à la Jeunesse défavorisée de Tarija. Nombreux sont les enfants et les jeunes forcés de travailler pour aider à subvenir aux besoins de la famille. Ils vivent de petits boulots : cireurs de chaussures, aide-maçons, porteurs, aides dans des ateliers, etc. La majorité d’entre eux sont exploités par leurs employeurs. Le fait de manger rarement à leur faim ne les aide pas. Les ménages monoparentaux sont très nombreux et l’exiguïté des logements rudimentaires n’améliore pas l’ambiance familiale. Nombre d’entre eux n’ont pas de documents administratifs, ont une santé parfois déficiente, un retard scolaire, etc. La jeunesse constitue le plus grand pourcentage de la population dans les quartiers défavorisés de Tarija. Ce sont en grande partie des fils et filles de mineurs ayant fui la misère des mines sur les hauts plateaux boliviens. Leur insertion dans l’économie locale n’est pas évidente.

Publicités